Les fausses promesses de l'intelligence artificielle.

Techno: Proposé par Max actualisé le 29 juin 2018

Au cours de la veille que j'effectue, il m'arrive, parfois, de lire des articles dont le seul mérite est d'avoir un titre accrocheur comme celui-ci : "Comment motoriser son data lake à l'intelligence artificielle."

Plus j'avançais dans ma lecture, plus se créait un sentiment que j'avais déjà ressenti à propos de la comptabilité automatique en son temps. L'impression que l'auteur se payait la fiole du lecteur en jargonnant à qui mieux mieux, en plaquant dans son article des affirmations foireuses accompagnées d'expressions dont il ne connaît pas le sens, même approximatif, ni ne saurait les expliquer.

Présentant comme expert, un salarié d'une agence digitale, une entreprise commerciale à n'en pas douter. Notons, au passage l'anglicisme ou le barbarisme pour faire Pro, digitale pas numérique, trop français pour faire french tech. C'est pourtant la même chose.

Après avoir annoncé en début d'article que l'algorithme était protéiforme, il affirme de façon péremptoire que "Beaucoup d'algorithmes seront cependant inexploitables ..." et que pour d'obscures raisons "d'architectures de calcul distribuées" seraient "incompatibles".
Ce qui amène à ma réflexion, bassement simpliste : Alors les algorithmes, ça fonctionne ou pas? C'est utile ou pas? Je n'ose poser la question de l'intérêt et de la nécessité.

Evidemment, un finaud, se sentant agacé par mon commentaire, pourrait me rétorquer que je n'y comprends rien. Que je n'y comprends rien à quoi exactement, aux algorithmes ou au marketing ? Ne répondez pas les deux, mon colon ! Faites pas le malin!

Pour ce qui est des algorithmes et de l'intelligence artificielle, vous pouvez lire cet article démystifiant le sujet.

Pour moi, je crois qu'il en est de l'intelligence artificielle, comme de la blockchain, récemment, trop de gens pérorent sans véritables connaissances.

Et qu'ainsi, il semble qu' Internet soit devenu un salon où il est de bon ton d'aborder certains sujets pour faire du buzz. Bref, certains articles n'existent que pour faire du battage et vous attirez sur un site pour en augmenter la fréquentation, il n'y a rien d'intelligent ni d'artificiel, c'est juste du marketing, afin de vous faire cliquer sur des liens ou des bannières publicitaires. Dans d'autres temps, c'était le rôle des bateleurs. Comme quoi, rien ne change!

Tout est mis en œuvre pour vous faire cliquer. Notons que sur les 9 hyperliens de l'article qui comptent +/-12 paragraphes, 4 liens sont dans le premier paragraphe, 2 liens dans le second paragraphe et 1 dans le troisième. Pour faire bonne mesure, les 2 derniers sont dans le 8ème paragraphe.

Les deux tiers des liens sont dans le premier tiers de l'article. les derniers n'ayant quasiment aucune chance d'être vus compte tenu de la longueur de l'article et de la durée estimée de lecture de 8 à 10 minutes, bien au-delà des capacités d'attention d'un lecteur lambda; qui plus est d'un internaute, natif numérique. Ou comment rentabiliser un article.

Reprenant ma lecture jusqu'à la fin de l'article, la justesse de mon propos est confirmée par cet addenda : Cet article est publié en prévision d'un évènement organisé le 16 octobre prochain par .....

Commentaires : Evidemment, un site généraliste proposant tous ces thèmes : Actualités |Auto |Carte de vœux |Bricolage |Cinéma |Coiffure |Coloriages |Cuisine |Recette |CV |Déco |Dictionnaire |High-tech |Horoscope |Jeux en ligne |Pages blanches |Pages jaunes |Résultat du bac |Programme TV |Restaurant |Santé |SMIC |Test débit | n'est pas, ne peut être un spécialiste de quoi que ce soit, sans remettre pour autant la compétence des rédacteurs.

Pour les curieux : le lien vers l'article en ligne ou au format PDF

Print Friendly and PDF - fleche retour au debut