La transition numérique dans les TPE

Simplification ou marche forcée!
Techno: Les voeux de Max actualisé le 1er janvier 2018

L'informatique et sa cohorte de techniques matérielles ou logicielles est-elle vraiment, non pas indispensable, non pas nécessaire, non, est-elle seulement utile ?

Le développement de l'informatique c'est fait en réinventant la roue à chaque avancée technologique. Mais on n'a toujours pas progressé, c'est toujours la même roue réinventée.

Cette roue est peut-être plus ceci ou moins cela, mais elle n'en fait pas plus que la première roue.

Loin de moi l'idée de nier l'apport incontestable dans de nombreux domaines, mais cette course à l'armement, je veux dire, à l'innovation est-elle une réussite? Si oui, pour qui?

L'évolution de l'informatique s'est accompagnée de son lot d'imperfections et d'à-peu-près. Qui n'a jamais entendu en réponse à une demande ou à un dossier qui n'avance pas, c'est la faute de l'ordinateur ?
Réponse valise qui convient pour tout; incompétence de l'opérateur, mauvaise organisation, absence de personnel et évidemment dysfonctionnement des systèmes informatiques. Ce qui permet d'affirmer que ce n'était pas mieux avant.

Mais avec l'informatique, en plus des logiciels imparfaits ou mal aboutis, nous avons eu :

  • les virus, les anti-virus,
  • les ransomwares, les hackers,
  • les pertes de données, les vols de données,
  • l'obsolescence des matériels, logiciels et des personnels,
  • La dépendance à tout un tas de trucs et de machins qui nous font perdre font perdre du temps, notre autonomie et finalement notre liberté d'entreprendre.
  • La destruction de pans entiers de l'économie par une nouvelle économie dite disruptive.

Un nouveau terme pour une nouvelle économie ou une nouvelle façon de dire technologiquement "ôte toi de là que je m'y mette" en supprimant les anciennes règles pour en disposer de nouvelles qui ne servent pas l'intérêt général mais seulement les intérêts de quelques-uns. Vous me direz que c'est ça le capitalisme et vous auriez raison. La même définition vaut pour le communisme aussi!

Pour conforter cette idée de réinvention permanente, je peux, sans risque d'être détrompé, dire qu'avec la voiture autonome, belle promesse technologique, nous allons vivre, pas revivre, non, le temps est passé, mais la mémoire est restée, les temps anciens du début de l'automobile. D'aucuns pourraient dire qu'au début du train, les détracteurs affirmaient que ce mode de transport ne pourrait pas dépasser les 30 km/h (Mph, c'était en Angleterre) vitesse au-delà de laquelle les voyageurs s'exposeraient au risque de mourir par suffocation ou écrasement à cause de la pression de l'air, alors qu'aujourd'hui les TGV circulent. C'est vrai mais c'est au détriment des dessertes locales et régionales. Les avancées technologiques seraient-elles sélectives?

Les innovations dues à l'informatique sont à l'origine de transformations importantes, d'autres sont des épiphénomènes mais tous, ou presque, nous en avons l'usage au quotidien, pour un temps.

L'informatique et ses nombreuses applications ne sont que des outils. Et les outils n'ont l'usage que l'on veut en faire et les effets que l'on accepte de supporter. Même si de mon point de vue l'usage des réseaux sociaux est une application dévoyée pour ne pas dire tarée de l'informatique.

Bonne année, quand même !!!

Print Friendly and PDF - fleche retour au debut