Solution de stockage en ligne.

Un choix complexe!

Techno: Proposé par Max actualisé le 04 déc.2020

Avant de souscrire à un plan de sauvegarde en ligne, commencez par définir vos besoins d'aujourd'hui et ceux de demain afin de garder la maîtrise des options devant la diversité des offres. Vous verrez qu'aucune des propositions de stockage n'est comparable à une autre.

Les critères que vous rencontrerez:

  • La quantité de stockage fixe ou évolutive (scalable);
  • Le volume du trafic;
  • La taille maximale des fichiers;
  • La durée de l'abonnement;
  • Les frais de téléchargement;
  • Le nombre d'utilisateurs;
  • Le chiffrement des fichiers.
  • Etc. l'imagination est au pouvoir.

L'offre tarifaire est aussi pléthorique que difficilement comparable. Certaines, bien que payantes, peuvent aussi offrir une part de gratuité à durée limitée ou durable.

Gardez à l'esprit que la tarification, celle de la grille tarifaire n'est pas la facturation que vous recevrez, particulièrement avec les offres qui s'adaptent à la consommation, dite scalable. A moins de vouloir passer des heures à comprendre les variations du montant de vos factures mensuelles, ayez, avant même de souscrire un abonnement, une vue précise de la facturation du service, notamment s'il y a des éléments variables ou des plug-ins optionnels, activés par défaut, qui peuvent alourdir la facture.

Certaines offres attractives financièrement à l'entrée deviennent excessives à l'occasion d'une variation, le plus souvent une augmentation d'espace, de trafic ou de tout autre éléments du contrat.

L'option du chiffrement par l'hébergeur de vos données, n'est pas une nécessité. Votre préférence devrait aller, pour la sauvegarde et l'archivage, au chiffrement par vos soins avant le téléchargement de vos fichiers.

La sécurité et la confidentialité de vos données, non chiffrées, ne sont, quelles que soient les affirmations du prestataire, jamais totales.

Un élément qui devrait guider votre choix est celui de la localisation des serveurs de votre prestataire, notamment pour éviter les effets du cloud act. Depuis février 2018, le Cloud Act permet aux forces de police et agences gouvernementales des USA de saisir tous documents électroniques enregistrés dans les centres de données appartenant à des sociétés américaines même ceux situés hors des USA.

Je ne peux que vous incitez à lire les conditions particulières du contrat bien que ce soit fastidieux mais cela vous évitera bien des surprises et des désagréments.

Nota: L'achat "lifetime" d'un service en ligne est toujours d'une durée limitée à la capacité du prestataire à fournir le service que vous avez payé une fois à un prix bonifié.

Mon conseil: Tout comme dans la vie réelle, vous séparez vos dossiers en cours de vos dossiers inactifs ou de vos archives, vous devriez dissocier les espaces de sauvegarde ou d'archivage des espaces de travail ou de partage de fichiers en ligne.
Les solutions tout-en-un n'ont qu'un seul objectif, capter tout votre potentiel client et n'ont d'avantages que pour l'unique prestataire.
Le cloud computing, c'est précisément l'association de plusieurs centres de données, donc de plusieurs prestataires, dans un seul nuage, le vôtre. D'autant que les besoins d'accès aux fichiers ne sont pas les mêmes pour les données froides, archives et sauvegardes, que pour les données chaudes, celles de travail et de partage. Ce qui vous permettra d'avoir une meilleure maîtrise des coûts. Ne laissez pas l'avantage du cloud aux seuls fournisseurs.

Commentaire: J'aime à rappeler que la mise en ligne de vos données obère vos droits sur les fichiers déposés sur les serveurs du prestataire qui vous concède, pour la durée de l'abonnement, juste un droit d'accès, de modification et de partage.

Print Friendly and PDF - fleche retour au debut