Paranoïaque ou pas ?

Proposé par Max le 31/07/2015 – actualisé le 31/01/2017

Ne croyez pas être paranoïaque parce que vous vous inquiétez de la préservation de la confidentialité de votre vie privée sur Internet.

L'exploitation des données collectées lors de vos navigations sur Internet a mis fin à une certaine forme d’intimité, liée notamment à la conservation de ces données.

Lorsque, dans la vie réelle, vous faites des achats dans un commerce de proximité, combien de personnes se souviennent, le lendemain, de ce que vous avez acheté et 8 jours plus tard que vous êtes venu ? Si, vous fréquentez un institut de beauté, allez chez un opticien ou chez un bijoutier qui pourra en tirer un quelconque avantage. Les traces que vous laisserez seront limitées et probablement peu combinables.

Ce qui n’est plus cas sur Internet où tout est mémorisé et analysé. Mais à quelles fins ? Publicitaires nous dit-on. Ce serait la contre-partie de la gratuité de certains services, ce qui est partiellement vrai, car rien n’est jamais vraiment gratuit. Alors quel est le prix réel, pour ne pas dire exact ? Cela dit, la loi sur le renseignement promulguée le 24 juillet 2015 a fait l’objet de vives contestations qui peut nous éclairer sur l’usage pouvant être fait de ces collectes massives de données. Cette collecte de données pourrait être moins inacceptable s’il était possible d’accéder à nos données personnelles afin d’en prendre connaissance, de les modifier ou les censurer s’il en était besoin.

Malheureusement, tel n’est pas le cas, et c’est justement pour cela qu’il est légitime de s’inquiéter de la protection et de la confidentialité de vos données à caractère personnel. Tout comme il est normal et logique de prendre diverses mesures pour limiter les trop nombreuses possibilités d’intrusions dans votre vie privée.

Addenda : Les FAI ne sont pas les seuls à collecter et conserver nos données personnelles. Microsoft avec Windows 10 semble avoir atteint les limites de l'acceptable. Devant le tollé soulevé, Microsoft lance une page web avec un tableau de bord accessible ici. Mais comme je l'ai dit dans cet article, permettre l'accès à nos données personnelles, offrir la possibilité de les supprimer, ne garantit pas que Microsoft ne les utilise pas ou ne continuera pas à les collecter.

En conclusion, non ! Vous n’êtes pas paranoïaque.

Print Friendly and PDF - fleche retour au debut