Améliorer l'expérience client

beau concept marketing pour faire avaler n'importe quoi aux gogos.
Techno: Proposé par Max actualisé le 9/12/2017

Un intéressant article de 01net.com sur les intentions de Google, pour l'instant limitées à Google Chrome, mais qui seront probablement étendues à d'autres secteurs dans lesquels Google voudra régner en maître et faire disparaître la concurrence et tout ce qui ne lui conviendra pas.

Et il n'y a pas lieu de s'en réjouir.

Sous l'apparence de bonnes intentions, Google veut faire passer par ses fourches caudines tous les éditeurs tiers proposant des extensions ou des logiciels interagissant avec le navigateur Chrome, à l'exception de … à l'exception de Microsoft. Les loups ne se dévorent pas entre eux.

L'on peut aisément croire qu'il existe une bonne raison pour Google de procéder ainsi. Mais quelques soient ses motivations, ses intérêts, ce ne sont sûrement pas ceux des utilisateurs de ce navigateur.

Il en est des intérêts des utilisateurs pour les GAFAM comme de la protection de la vie privée par ceux mêmes qui pillent à qui mieux mieux nos données à caractère personnel pour en tirer une manne financière tout en nous assurant que leurs premiers soucis sont justement la protection de notre vie privée. Consultez leurs pages consacrées à leurs politiques de confidentialité, vous serez édifiez.

L'on pourrait m'objecter que Mozilla vient de faire la même chose avec la versions 57 de Firefox dénommée Quantum. C'est exact et du coup on a perdu d'excellentes extensions pour lesquelles les limitations de l'API ne permettent pas de rendre le même service avec la même efficacité.
La différence existant entre la fondation Mozilla et Google est, qu'à priori et à ma connaissance, Mozilla n'a ni visée hégémonique ni but lucratif.

Je ne suis pas un utilisateur de Chrome, simplement parce que l'éditeur de ce navigateur est Google qui épie déjà nos moindres faits et gestes sur le Net et que je ne souhaite pas voir se dégrader encore plus la protection de mes données personnelles.

Il n'y a aucune raison de croire que Chrome ne fonctionne pas en symbiose avec les diverses applications "offertes" par Google. Votre navigation sur le Net, n'est que du temps disponible pour la collecte de données pour mieux vous abreuver de publicités qui pourraient vous intéresser, selon l'expression consacrée par l'usage, en fait de la pub. ciblée. N'oubliez pas que vous êtes le produit dont les données collectées sont vendues.

Cette information est à croiser avec le recours collectif britannique engagé, en novembre 2017, contre Google au R.U. accusé d'avoir récolté illégalement des données personnelles en contournant les options de sécurité de l'iPhone pour collecter des données personnelles en utilisant le navigateur Safari. Google ne niant pas avoir été mis en cause pour des cas similaires dans le passé, notamment aux Etats-Unis et en Grande-Bretagne. Voir l'article : l'informaticien ou ICI

Print Friendly and PDF - fleche retour au debut