Comment assurer la sécurité en ligne des enfants ?

Autrement qu’avec davantage de technologie.

Gestion: Proposé par Max Bertin actualisé le 09/05/2024

C'est l'entête d'un article qui m'a fait réagir. Article que je n'avais pas envie de lire, présumant que, comme souvent, il doit faire la promotion de solutions "technologiques" qui ne résolvent rien et, finalement, ne répond pas à la question posée.

Si tout simplement on ne mettait à la disposition des enfants qu'un téléphone n'assurant que les fonctions essentielles; émettre et recevoir des appels. Le problème de la sécurité serait d'emblée résolu, n'étant plus exposés sur les zéros sociaux ni soumis à la tentation ou aux sollicitations continues des messages.

De plus, cela leur libérerait du temps de cerveau disponible pour

  • l'apprentissage et plus largement pour l'éducation,
  • assouvir la curiosité naturelle des ados,
  • avoir de vraies interactions relationnelles, j'évite, intentionnellement le mot social.
  • avoir de vrais amis avec lesquels ils pourront faire mille et une choses, dont des âneries, bien sûr.

Ainsi que du temps pour apprendre à partager, à écouter, à développer et construire une opinion personnelle, à accepter la contradiction, la frustration de ne pas toujours avoir raison, d'être en opposition et de tenter de convaincre ou de réviser sa propre position, son propre avis s'il est mal étayé.
Bref si l'on leur apprenait à vivre tout simplement, plutôt que de nous décharger sur une pseudo-collectivité numérique que prétendent être les zéros sociaux.

Et si l'on rendait nos enfants intelligents plutôt que de leurs remettre des téléphones qui le seraient pour eux.

D'évidence, une mesure, aussi simple que basique, remettrait en cause l'équilibre financier des producteurs de ces téléphones, des géants du numérique et tutti quanti qui assujettissent les jeunes générations et, ce, d'autant plus tôt qu'elles reçoivent de tels appareils.

Cela serait une véritable disruption du modèle basé sur l'économie de l'attention incluant donc l'appropriation des données à caractère personnel ou non, de la publicité, du prêt à penser délivré à flux continu.

Pour ceux qui doutent de la réalité de l'affirmation faite dans le paragraphe d'introduction, lancez une recherche sur le net avec les cinq mots du titre et vous trouverez en premier lien celui-ci.

Avant de consulter le site, Prenez connaissance de la liste de 27 pages de cookies déposés par l'éditeur de logiciels de sécurité lors de la lecture de l'article.

Commentaire : Plutôt que de tenter de surmonter l’obstacle, ne devrait-on pas chercher à le contourner et repenser nos usages de ce qui devrait être un outil à notre service et non l’inverse, évitant ainsi une dépendance nocive et de créer des générations décérébrées ne maîtrisant plus l’orthographe ni la grammaire manuellement et peinant à calculer mentalement.

Conclusion : Un téléphone basique remplira toutes les missions utiles pour rassurer des parents hyper-protecteurs ou hyper-contrôleurs et permet tout à la fois d’améliorer grandement et sans investissement supplémentaire la sécurité des enfants en diminuant les temps et les possibilités d’exposition aux risques des cyber-nuisances et de cyber-harcèlement sans qu’il soit nécessaire de prohiber ou de limiter l’utilisation superfétatoire des zéros sociaux.

J.F. telephone à la main

Corrélativement, cela limitera les temps non indispensables d’exposition aux écrans et fera, peut-être, disparaître ces zombies parcourant les rues bras tendus derrières leurs téléphones.

Print Friendly and PDF - fleche retour au debut
.