Voyage et confidentialité

Notre utilisation des outils numériques contribue à la surveillance généralisée

Gestion: Proposé le 28 juin 2020 par Max Bertin actualisé le 28 juin 2020.

Si vous devez voyager hors de l'union européenne et particulièrement au Royaume Uni, en Chine ou aux USA, n'emportez ni votre téléphone mobile ni votre ordinateur portable ou une tablette à usage professionnel. Remplacez-les par des appareils neufs.

Pourquoi une telle précaution? Pour éviter que votre voyage ne tourne au cauchemar si un agent des douanes ou de l'immigration décide d'examiner le contenu des appareils électroniques que vous avez emporté avec vous.

En effet, Dans de nombreuses juridictions, comme au Royaume-Uni et aux États-Unis, les agents des douanes et de l'immigration sont autorisés à examiner les appareils électroniques sans autre justification qu'une suspicion légitime.
Au Royaume Uni, grâce à une loi appelée Police and Criminal Evidence Act (PACE) , ces agents ont la possibilité de télécharger le contenu d'un téléphone.

Pour pénétrer sur le territoire américain, même depuis le canada, vous pourriez devoir remettre, sur simple demande verbale, aux douaniers votre téléphone mobile, votre ordinateur portable ou votre tablette qui seront analysés à l'aide d'un logiciel et de mots-clefs afin d'établir votre profil à partir de vos SMS, de vos contacts, des sites internet ou géographiques visités et des réseaux sociaux. Si vous n’obtempérez pas, vous serez, dans le meilleur des cas, refoulé, dans le pire arrêté.

L'intrusion des états dans la sphère non publique des citoyens est telle qu'il est nécessaire, indispensable d'adopter un comportement préventif et qu'aujourd'hui, même le citoyen lambda ne peut plus se contenter de dire qu'il n'a rien à cacher.

Pourquoi un matériel neuf ?

Etes-vous certain que votre terminal électronique ne contient aucun contenu illicite au regard de la loi locale?
Connaissez-vous la complète nature du contenu du disque de 500 Go ou d'un To d'un PC ou des 4 à 128 Go des mémoires flash des tablettes et smartphones? Sûrement pas!
Même si vous n'êtes pas un trafiquant, êtes-vous vraiment le seul utilisateur de votre terminal?

Vous avez beau ne pas avoir de comportement délictuel, l'accumulation de données et d'informations pouvant être collectées, à votre insu ou non, est telle qu'il pourra un jour vous être reproché la fréquentation d’un site dont vous avez totalement oublié l'existence.

La suppression d'un fichier n'est pas tout à fait définitive. Dans un premier temps, le fichier est, en quelque sorte, déréférencé et devient inaccessible avant d'être, plus tard écrasé, remplacé physiquement sur le disque par un nouveau fichier.
Techniquement, l'emplacement du fichier est supprimé de la table d'allocation de fichier, c’est le déréférencement, mais le fichier est toujours présent aux mêmes emplacements sur le disque. Ce qui permettra de le restaurer, de façon plus ou moins complète, avec un logiciel de récupération de données, tant qu'il n'aura pas été totalement écrasé par les données d'un autre fichier.

Avec un matériel neuf, le risque d'être mise en cause pour une raison ou une autre n'existe pas.

Pour ne pas rester sans téléphone, vous achèterez sur place un téléphone avec un abonnement local. Ce qui devrait être plus économique, hors U.E., que l'utilisation de votre téléphone en roaming avec votre abonnement habituel.

Même conseil pour l'ordinateur portable, un premier prix suffira pour vous connecter à Internet, et télécharger les fichiers, évidemment, chiffrés dont vous pourriez avoir besoin.

Dans les deux cas, aux USA et au Royaume Uni au moins, vous pourrez, préalablement à votre départ, commander et faire livrer sur votre lieu de séjour.

C'est dans ces conditions que vous pourrez préserver la confidentialité de vos données, de vos déplacements et plus largement de votre vie privée.

Jusqu'à l'avènement d'Internet, les services de police ne disposaient que d'informations recueillies manuellement ou presque, la technique étant limitée aux écoutes et à la vidéo.
Aujourd'hui, tous les états disposent de services de surveillance électronique, sans protection pour les citoyens. Les IMSI catchers en sont une parfaite illustration.

Commentaire: Naguère, cette surveillance de masse était le fait d'états totalitaires alors qu'aujourd'hui elle s'est étendue à l'ensemble des polices du monde, pays démocratiques ou non.

En ces temps d'insécurité généralisée et sanitaire en particulier, il peut être utile de consulter le site du ministère des affaires étrangères

Print Friendly and PDF - fleche retour au debut
.