RGPD et anonymat

Quand l'enfer est pavé de bonnes intentions !

Gestion: Proposé par Marc Bertin actualisé le 26/05/2018

Incroyable, un des effets inattendus de l'application du RGPD c'est de voir l'anonymat battu en brèche.

Alors que le RGPD a pour objectif d'assurer une meilleure protection de nos données à caractère personnel et de nous rendre un peu de maîtrise sur leur utilisation, conservation, rectification.., c'est exactement l'effet inverse qui se produit, dans un premier temps.

Particulièrement lorsqu'il s'agit du consentement de traitement de données pour les mineurs de moins de 16 ans. Lire ICI ce que prévoit le règlement

En France, selon le texte N° 133 adopté et voté le 14 mai 2018 par l'Assemblée Nationale, l'âge auquel un mineur peut valablement consentir au traitement de données à caractère personnel est de 15 ans ou plus. En deçà, l'accord parental est nécessaire (Art.7-1. Ajouté à la loi "informatique et liberté" modifiée)

Certains mineurs, ceux qui avaient indiqués leur vraie date de naissance, présents sur les réseaux sociaux ont pu voir leurs comptes bloqués, et l'affichage d'une demande de référent adulte pouvant autoriser le traitement des données du mineur. S'il n'est pas expressément prévu par le RGPD ni par la loi "informatique et liberté" modifiée et votée par l'Assemblée Nationale mais toujours pas promulguée, de liste de documents à fournir, justifier de sa qualité de détenteur de l'autorité parentale amènera à produire des documents d'identification, de filiation comme le livret de famille, de jugement de tutelle ou d'adoption.

Bref, encore plus d'informations privées dont on ne sait pas quels usages seront faits au-delà de la justification et pendant combien de temps elles seront conservées ? On connaît la gloutonnerie des réseaux sociaux en données de toutes sortes.

Un premier effet de la mise en conformité au RGPD qui n'était probablement pas attendu. On peut mieux faire en matière de volonté de protection des données à caractère personnel.

Mais, soyez heureux, vous aurez bientôt le droit, peut-être gratuitement, à votre arbre généalogique en ligne.

Rappel : la seule et réelle mesure de protection des données à caractère personnel est leur non-diffusion.

Print Friendly and PDF - fleche retour au debut
.